Ma chemise Hedwige by Republique du Chiffon

Je viens de terminer cette semaine une super projet couture : ma Chemise Hedwige by République du Chiffon.

20171128_131034

Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi satisfaite d’une cousette : le rendu est vraiment super! J’ai utilisé une viscose qui vient de chez Henry et Henriette! J’avais acheté ce tissu au CSF en novembre 2016 (il était temps!!). J’avais un peu peur du raccord des motifs car je ne m’y étais encore jamais aventurée et puis avec la viscose qui a tendance à glisser… misère de misère… et en fait, non! Avec un peu de minutie, ça s’est plutôt bien passé. Et puis cette viscose a été un vrai bonheur à coudre car justement elle est restée en place (et à sa place!) pendant la découpe et la couture. Elle a, au final, un très joli tombé.

Retour sur ce projet couture :

– Cela faisait longtemps que je n’avais pas tenté un patron de la Marque République du Chiffon! Le premier avait été un échec : niveau trop élevé et tissu en polyester n’ont pas fait bon ménage : l’ouvrage en cours a adoré mon placard pendant 2 ans, avant de finir à la poubelle! Le résultat de la Chemise Hedwige n’en est que plus satisfaisant!

Au final, j’adore le rendu de cette chemise un peu loose, un rien boy-ish mais qui peut s’adapter à plein de tenues, selon le tissu choisi.

Effectivement, c’est un patron de chemise assez simple à réaliser mais attention : pour une toute débutante n’ayant jamais cousu de chemise, je ne recommanderais pas de commencer avec ce patron. Géraldine aime à dire que ses patrons ne sont pas des cours de couture et c’est vrai (et à mon sens c’est un peu dommage, mais c’est une opinion complètement personnelle)!

Autant j’adore le rendu final de la chemise, autant je n’ai pas accroché sur le livret et les explications. Il manque parfois des petits compléments pour rendre les explications fluides et la couture agréable (ce qui permettrait à une débutante de réaliser sa chemise de manière autonome). Il y a aussi quelques erreurs au niveau du livret et quelques oublis. Et parfois, les ordres de montage compliquent la couture (exemple : faire les pattes de boutonnage après avoir assemblé dos et devant).

Bref, le positif est que l’on se questionne beaucoup sur l’assemblage et que l’on s’approprie bien le patron. Le négatif c’est que l’on recommence plusieurs fois la même chose et que le découd-vite devient ton ami le plus précieux! Après, j’avoue que sur ce projet, j’ai eu tendance à être très tête en l’air et à faire beaucoup d’erreurs d’inattention (comme m’apercevoir que j’ai cousu endroit sur envers, puis cranté : ahhhhh!!!!!).

Mes modifications :

Je suis partie sur une taille 40 car je voulais que la chemise soit un peu loose comme sur le modèle. Comme je fais 1,75 mètre, j’ai juste rallongé le buste (dos et devant) de 1,5 cm en bas et les manches de 2 cm.

En tout cas je suis très contente de cette chemise et je regarde déjà avec quel tissu je pourrais en refaire une autre 🙂

20171128_131042

 

 

Publicités